MACH'PRO - Visite chez Buffoli
       
 



Photo TRANS-BAR: Le barillet central abloque les pièces sur la gauche pour l'usinage avant et après sur la droite pour l'usinage arrière. La technologie d'usinage à pièce fixe permet d'effectuer des opérations transversales, hors-centre et inclinées, en améliorant ainsi la précision d'alignement entre les opérations. Les cotes sont maintenues plus constantes et, grâce à la possibilité de finir des diamètres intérieurs et extérieurs simultanément, la concentricité peut être particulièrement précise. En bas, la première opération de sciage se fait à partir d'une barre immobile.
(…) Cette astucieuse disposition confère au Trans-Bar une plus grande productivité par rapport au multibroche, avec la possibilité de finir les pièces les plus complexes à l'aide d'un nombre important d'outils disponibles (jusqu'à 38 broches). Cette grande productivité se combine à la rapidité des changements de série d'un tour mono-broche à commande numérique. L'accessibilité des pinces de serrage et des porte-outils, les deux à changement rapide, est excellente et, pour peu qu'un banc de pré-réglage d'outils soit à disposition, le changement complet d'outillage demande seulement 20 à 60mn. Un arrosage généreux lave cette zone avec efficacité de toute présence de copeaux. De plus, tous les éléments délicats dont la précision dépend, tels que les codeurs incrémentaux, les moteurs et les vis à bille, sont à l'extérieur de la zone d'usinage. Summum en intégration de la qualité, un mesureur de couple par broche est connecté à un logiciel d'analyse des forces. Pour chaque opération d'usinage, il va contrôler et détecter le taux d'usure de l'outil, voire son bris éventuel. En cas d'anomalie grave, la machine est alors stoppée. Lorsque l'usure constatée entre dans un cadre normal, la CNC en est informée automatiquement et le correcteur d'outil est modifié pour que les pièces restent dans les tolérances.

Photo OMNI-TURN: Prix de Rome de l'innovation, la machine Omni-Turn combine un transfert rotatif pour les opérations de reprise, avec trois tours verticaux. Le robot permet un long travail sans surveillance.
Lors de la Bimu récente, Buffoli Transfer présentait sa nouvelle machine Omni-Turn, aussi astucieuse que la précédente, mais permettant la production de pièces encore plus complexes et plus longues. Il s'agit en réalité de deux machines mises côte à côte, disposant d'une seule alimentation par robot polyarticulé, avec système de reconnaissance par vision. En premier lieu, une table rotative suspendue assure l'usinage des deux extrémités, l'ébauchage des surfaces extérieures et intérieures, les opérations de fraisage et perçage avec des outils rotatifs, pièces fixes. Un manipulateur intégré dispose ensuite les pièces semi-ouvrées dans le mandrin ou entre les pointes de trois tours verticaux, dotés de multi tourelles pour tournages intérieurs et extérieurs. La combinaison des opérations de tournage permet de s'affranchir de la durée la plus longue d'usinage, par traitement parallèle échelonné de la gamme. Ainsi, une pièce hydraulique en acier est-elle finie en seulement 11 secondes, alors qu'elle demandait presque deux minutes auparavant.
Toutes les secondes, le logiciel effectue 50 à 100 relevés afin de détecter et de corriger toute anomalie. Cette machine permet ainsi la production de pièces aussi complexes que des arbres à cames de compresseur frigorifique, à des coûts surprenants (10 secondes).



       

2461 Kb